Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Actualités  < En Russie  < En détail

08.10.2021 (13:01)

Vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine, a informé les attachés militaires étrangers des résultats de l'exercice stratégique russo-biélorusse "Zapad-2021"

Aujourd'hui à Moscou, le Vice-ministre de la Défense de la Fédération de Russie, le colonel-général Alexandre Fomine, a informé les attachés militaires des États étrangers des principaux résultats de l'exercice stratégique russo-biélorusse "Zapad-2021", qui s'est déroulé sur les territoires de la Russie et la Biélorussie du 10 au 16 septembre.

Il a noté la nature planifiée de l'exercice. Les forces armées de la Fédération de Russie mènent des exercices similaires chaque année, alternativement sur la base de chacun des quatre Régions militaires.  Par exemple, en 2018, l'exercice a eu lieu dans la Région militaire Est, en 2019 dans la Région militaire Centre, en 2020 dans la Région militaire Sud, en 2021, respectivement, dans la Région militaire Ouest.

Selon Alexandre Fomine, les informations présentées lors du briefing contribueront à réduire les tensions militaires en Europe et à réduire l'intensité des spéculations sur le thème de l'activité militaire de la Russie dans la région. Il a souligné que les attachés militaires russes n'étaient pas invités aux séances d'information similaires sur les exercices organisés dans les pays de l'OTAN.

Avant le début de l'exercice, une séance d'information a eu lieu au Ministère russe de la Défense, où les attachés militaires ont reçu des informations de base sur le concept de l'exercice, ses objectifs. Une réunion d'information similaire a eu lieu en septembre au Ministère de la Défense de la République du Bélarus.

Le concept d'exercice stratégique conjoint est basé sur l'expérience des conflits armés modernes, ainsi que sur de nouvelles formes et méthodes d'utilisation des troupes.

L'exercice aura lieu en deux étapes. Au cours de la première étape, le commandement Conjoint du groupement régional des Forces armées de la République du Bélarus et de la Fédération de Russie a examiné les questions relatives à la gestion des formations et des unités militaires dans le cadre de la réflexion sur l'agression contre la République du Bélarus, ainsi qu'à l'organisation de la coopération et du soutien global dans l'intérêt de la résolution des tâches.

 Au cours de la deuxième étape, le contrôle des troupes a été effectué au cours de l'agression contre la Fédération de Russie et l'utilisation d'un groupe de forces de la coalition a été pratiquée pour restaurer l'intégrité territoriale de l'État de l'Union.

Au total, environ 200 000 personnes, 80 avions et hélicoptères, 760 unités de matériel militaire et 15 navires de guerre ont été impliqués dans l'exercice. Jusqu'à 2 000 personnes des États membres de l'Organisation du Traité de sécurité collective, de l'Organisation de coopération de Shanghai et d'autres pays ont pris part à l'exercice.

Des contingents militaires et des groupes opérationnels d'Arménie, de Biélorussie, d'Inde, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de Mongolie et de Sri Lanka ont été déployés sur le territoire de la Fédération de Russie. Les Forces armées du Vietnam, de la Chine, du Myanmar, du Pakistan et de l'Ouzbékistan étaient représentées par des observateurs militaires.

Conformément au chapitre V du Document de Vienne, une notification a été envoyée sur le réseau de communication de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe 42 jours avant le début de l'exercice. Cette notification précise le nombre de membres du personnel des unités militaires des Forces armées de la Fédération de Russie qui relèvent du Document de Vienne lors de l'exercice "Zapad-2021" sur le territoire russe. Cet effectif ne dépassait pas 6 400 hommes.

L'exercice en Russie et en Biélorussie a été mené selon le plan commun, dans le contexte de la situation opérationnelle et tactique générale. En même temps, le nombre total du contingent militaire des Forces armées russes et étrangères au stade russe de l'exercice "Zapad-2021" ne dépassait pas 9 000 militaires. Conformément au chapitre VI du Document de Vienne, dans ce cas, l'invitation d'observateurs des États parties au Document de Vienne n'est pas requise. Ainsi, la partie russe s'est pleinement conformée aux exigences du Document de Vienne 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité.

Des actions pratiques des troupes ont été réalisés sur cinq terrains d'entraînement militaire en Biélorussie et sur neuf terrains d'entraînement en Russie, ainsi que dans la mer Baltique. Au cours de l'exercice sur le territoire de la Fédération de Russie, le contrôle des actions de l'aviation et des forces de défense aérienne au cours de la repousse des frappes aériennes d'un ennemi conventionnel a été pratiqué.

Les unités du groupe de la coalition des troupes ont mené des opérations pour repousser l'offensive, infliger une défaite par le feu, vaincre les groupes bloqués de l'ennemi conventionnel.

Des exercices ont été effectués pour forcer une grande barrière d'eau à l'aide de traversiers et de ponts.

La gestion des actions des unités militaires à l'aide d'un système unique de gestion de la chaîne tactique a été pratiquée. Les hostilités ont été planifiées en tenant compte de l'expérience des guerres locales modernes et des conflits armés.

Sur le territoire de la Biélorussie, un groupement de troupes a été créé en peu de temps sur la base de formations militaires prêtes au combat en temps de paix, dotées d'un haut niveau de mobilité et capables de mener des actions autonomes.

De nouvelles façons de mener des actions défensives, y compris le débarquement de troupes aériennes tactiques, ont été testées.

Les forces de la Flotte de la Baltique au stade initial de l'exercice ont effectué des missions d'entraînement et de combat pour rechercher, bloquer, détruire des groupes de sabotage et de reconnaissance et des groupes armés illégaux. À l'avenir, ils ont repoussé le débarquement des troupes navales et ont vaincu les navires de guerre de l'ennemi conventionnel.

Conformément à la décision du quartier général opérationnel pour la prévention de l'importation et de la propagation de la nouvelle infection par le coronavirus dans les Forces armées, une collaboration efficace entre les spécialistes des troupes de protection radiologique, chimique et biologique et les unités médicales a été organisée, ce qui a permis de prévenir la maladie parmi les participants à l'exercice.

Lors de la préparation de l'exercice avec des représentants des formations militaires de pays étrangers, une coordination de combat est organisée. Des reconnaissances conjointes, des interactions sur des maquettes de terrain et dans les zones de tirage au sort des hostilités ont été menées avec un travail détaillé des tâches effectuées.

Des formations sur la gestion des unités et des équipes d'action de l'aviation, de l'artillerie et des moyens de défense aérienne ont eu lieu.

Au cours des tirages d'actions pratiques, des groupes spéciaux ont pratiqué l'ordre de bataille dans des conditions urbaines. Ce faisant, les troupes ont tiré parti de l'expérience acquise en République arabe syrienne. Le parachutage conjoint et la coordination au combat du groupe tactique du bataillon ont été réalisés.

Le conseil d'administration des unités, des frappes aériennes, des tirs d'artillerie et des moyens de défense aérienne a été effectué dans le cadre du groupe de troupes de la coalition.

Le 12 septembre, sur le terrain d'entraînement Obuz-Lesnovsky dans la région de Brest, en présence du président de la Biélorussie et des attachés militaires d'États étrangers, des actions pratiques conjointes des forces armées de la République de Biélorussie, une partie de l'armée de chars de la Région militaire Ouest et la division d'assaut aéroporté des Troupes aéroportées des Forces armées russes ont été exécutés.

Le tirage principal des actions pratiques sur le territoire de la Russie a eu lieu le 13 septembre 2021 avec la participation personnelle du Président de la Fédération de Russie V. Poutine sur le polygone Moulino dans la région de Nijni Novgorod.

Les actions des troupes ont été surveillées par des délégations militaires de 12 pays étrangers et des attachés militaires accrédités à Moscou de 34 pays. Au total, il y avait 134 représentants étrangers sur le polygone.

Les attachés militaires des pays de l'OTAN n'ont pas été invités à cette étape de l'exercice, sur la base de leur principe de réciprocité, car les attachés militaires russes n'ont pas été invités à un exercice similaire de l'Alliance "Defender Europe-2021".

Pour la première fois dans la pratique la nuit et dans des conditions météorologiques défavorables, un bataillon de parachutistes pouvant compter jusqu'à 600 personnes a été parachuté massivement. L'avion 21 Il-76MD de l'aviation de transport militaire des Forces aérospatiales russes a été utilisé pour le parachutage, 30 véhicules de combat de la nouvelle génération BMD-4M ont été parachutés.

Au cours du tirage au sort des différents épisodes de l'exercice, l'aviation sans pilote, y compris les véhicules aériens sans pilote, a été activement utilisée pour corriger efficacement le tir, ainsi que dans l'intérêt des unités de reconnaissance.

Des méthodes ont été pratiquées pour désactiver à distance le soi-disant "essaim" de drones d'attaque de l'ennemi conventionnel.

Sur les polygones russes près de Kaliningrad, pour la première fois, l'utilisation au combat des complexes robotiques à percussion "Platform-M" a été mise au point. Les robots de combat télécommandés sur châssis à chenilles ont réussi à effectuer des tâches d'action en milieu urbain.

Au cours de la phase de l'exercice "Zapad-2021" sur le polygone de Moulino, des robots de reconnaissance et de soutien au feu "Uran-9" ont été utilisés avec succès dans les ordres de combat des unités interarmées et "Nerechta".

Dans le cadre des accords précédemment conclus avec nos collègues biélorusses, au cours de l'exercice, deux centres d'entraînement et de combat pour la formation de spécialistes de l'armée de l'air et de défense aérienne et le maintien de l'état d'alerte dans le système régional unifié de défense aérienne de la Fédération de Russie et de la République de cont été testés.

L'expérience acquise par les équipages des chasseurs des Forces aérospatiales russes et des forces aériennes biélorusses sera utilisée dans l'organisation de la protection des frontières aériennes de l'État de l'Union.

Selon lui, l'exercice stratégique conjoint "Zapad-2021" était de nature défensive et visait à entraîner des troupes à conduire des opérations militaires dans des conditions modernes.  Il a démontré une formation accrue des troupes et augmenté l'interopérabilité des organes de contrôle militaire des forces armées de la Fédération de Russie, de la République de Biélorussie, des alliés et des États amis.

"Tous les objectifs de l'exercice ont été atteints, les questions de formation ont été pleinement développées", - Alexandr Fomin a déclaré à la fin de son discours.

Tags:
Activité internationale , ССУ «Запад-2021»
1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node2 isCompatibilityMode=false