Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Structure  < L’armée de terre  < Actualités  < En détail

30.09.2019 (11:44)

Militaires des Forces spéciales de la Région militaire Est pratiquent des méthodes internationales de lutte contre le terrorisme

Les militaires du groupement spécial de la Région militaire Est, stationnée au kraï de Khabarovsk, ont commencé à étudier les méthodes internationales de lutte contre le terrorisme en vue de participer à l'exercice antiterroriste des pays de l'ASEAN et de leurs partenaires de dialogue.

Pour une meilleure formation, les militaires ont déjà commencé à pratiquer nouvelles techniques tactiques sur un polygone spécialisé et au point de déploiement permanent.

Ils améliorent les compétences dans la conduite du tir, la cohérence des actions dans le groupe à l'approche et l'intrication dans les bâtiments "capturés", la fourniture de soins médicaux aux blessés.

En outre, les militaires perfectionnent les compétences dans l'utilisation des outils de surveillance visuelle, dans la détermination des coordonnées pour le guidage de l'aviation et le débarquement sur les câbles, en particulier, sur le toit du bâtiment.

Déjà début novembre, les militaires russes se rendront en République Populaire de Chine.

Après l'arrivée sur le territoire de la République populaire de Chine, un certain nombre de formations spéciales sont prévues, par exemple, pour mener des actions de raid en milieu urbain avec les participants à l'exercice.

Ainsi, les militaires, en collaboration avec des collègues étrangers, pratiqueront le déplacement dans les rues, à l'intérieur des bâtiments, y compris lors de l'utilisation de substances toxiques par les "terroristes".

La phase active de l'exercice est prévue dans la seconde moitié du mois de novembre.

Les unités spéciales de la Région militaire Est, en collaboration avec des groupes formés de militaires des pays participants à l'exercice, effectueront des tâches spéciales pour libérer les "otages" dans les bâtiments administratifs, les bus, les avions détournés par des "terroristes".

En outre, dans la phase active de l'exercice, il y aura une formation conjointe sur la recherche et la destruction d'engins explosifs conventionnels, la conduite de la reconnaissance RCB dans les bâtiments et sur le terrain, le débarquement d'hélicoptères, le tir de combat d'armes légères.

La région militaire impliquera des officiers pour travailler dans des postes de commandement multinationaux et des militaires d'unités spéciales.

Tags:
Région militaire Est , Forces spécialisées
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node3 isCompatibilityMode=false