Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Structure  < L’armée de terre  < Actualités  < En détail

23.01.2019 (13:40)

Ministère russe de la Défense a organisé le briefing pour les attachés militaires étrangers, dans le cadre duquel on a présenté un missile 9M729 du complexe «Iskander-M»

Aujourd'hui, dans le parc patriotique et militaire des Forces armées «Patriote», le Ministère russe de la Défense a organisé le briefing spécial pour les attachés militaires étrangers, dans le cadre duquel on a présenté un missile 9M729.

Le missile (le missile de croisière 9M729 du complexe «Iskander-M»)  a été présenté pour la première fois aux participants du briefing. De plus on a présenté des informations sur ses caractéristiques tactiques et techniques.

Sur le pont d'observation, on a vu le lanceur automoteur en position de départ, le conteneur de transport et de lancement du produits 9M729 et le conteneur de transport et de lancement du missile de croisière 9M728. 

Environ 250 journalistes ont participé à la réunion, y compris plus de 100 représentants des médias étrangers.

Lors de son allocution devant les participants, le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a déclaré que les événements récents montrent clairement que certaines forces aux États-Unis ne souhaitaient pas nous donner la possibilité de réfuter leurs informations fabriquées, car cela permettrait de clore cette question une pour tous. 

«Il est clair que ce problème a été créé et amplifié afin de le retirer de l'agenda aussi facilement», a souligné le diplomate.

Le lieutenant-général Mikhail Matveyevsky, Chef des forces de missiles et de l'artillerie des Forces armées russe, a représenté le Ministère russe de la Défense.

Rapport du lieutenant-général Mikhail Matveyevsky, Chef des forces de missiles et de l'artillerie des Forces armées russe.

Le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire entre les États-Unis et l'URSS a été signé le 8 décembre 1987 à Washington, sans limitation de durée.

Le traité concerne l'élimination de tous les missiles à moyenne portée, lancés depuis le sol.

De plus on ne peut pas fabriquer de missiles au sol à moyenne et à courte portée, d'étapes et de lanceurs, et ne peut pas tester ces missiles.

En juin 1991, l'URSS a détruit 1846 missiles à moyenne et à courte portée (889 missiles à moyenne portée et 957 missiles à courte portée).

En signe de bonne volonté, l'Union soviétique a également éliminé le missile du complexe opérationnel-tactique «Oka», dont la portée maximale était de 400 km. 106 lanceurs et 239 missiles de ce complexe ont été éliminés, même s'il n'était pas soumis au Traité.

À ce jour, les obligations du Traité consistent à interdire la production de missiles au sol à moyenne et à courte portée et des lanceurs de ces missiles, ainsi que les essais en vol de ces missiles.

La Russie a respecté et continue de respecter strictement le traité.

Actuellement, une campagne a été lancée aux États-Unis, accusant la Russie de violer le traité INF. L’essence de ces accusations est qu’un missile de croisière terrestre a été créé en Russie et aurait une portée supérieure à 500 km. En même temps, aucune donnée objective, confirmant la violation du traité INF par la Russie, ne nous a été fournie.

Aujourd'hui, nous présentons des informations sur le missile de croisière 9M729, qui, selon la version américaine, est considéré comme une violation du Traité du 8 décembre 1987.

 Le missile de croisière 9M729 est une version modernisée du missile de croisière 9M728, qui fait partie du complexe «Iskander-M».

La modernisation du missile de croisière 9M728 visait à accroître la puissance de l’ogive et les caractéristiques de précision.

Les missiles 9M728 et 9M729 sont unifiés dans la plupart des unités principales.

Le missile 9M729 est équipé d’équipements de combat de puissance accrue et d’un nouveau complexe de contrôle embarqué, offrant une précision accrue.

L’évolution du nombre d’ogives et l’installation d’appareils supplémentaires ont entraîné une augmentation de sa longueur et de la taille du conteneur de transport et de lancement. La longueur totale du conteneur de transport et de lancement a augmenté de 53 cm.

Il faut noter que les missiles 9M728 et 9M729 sont équipés d’une charge militaire et ne sont alimentés que dans des conditions d’usine. Dans le même temps, la masse de carburant fournit la portée de lancement constructive maximale, limitée par les exigences du traité INF. Ils sont livrés aux troupes dans des conteneurs spéciaux. Le changement de la masse de carburant et le ravitaillement des missiles est impossible.

Dans les troupes, on effectue le stockage des missiles, leur maintenance sur les lanceurs et les machines de chargement des transports.

De plus il faut attirer l’attention sur le fait que les moteurs de démarrage et principaux équipés du système de carburant du missile 9M729 sont restés inchangés - le volume (la masse) du carburant reste identique à celui du missile de croisière 9M728. 

Cependant, la modification de la tête et du système de commande, ainsi que l’augmentation de la longueur de la fusée, ont entraîné une augmentation de sa masse.

En conséquence, la portée maximale du missile 9M729 a diminué de 10 km par rapport au missile 9M728 et est de 480 km. Cela a été confirmée lors des manœuvres Zapad-2017.

Pour le missile 9M729 on a créé une version spécialisée d'un lanceur automoteur. Il héberge quatre missiles 9M729, et non deux missiles 9M728, comme sur l'ancien lanceur. En conséquence, la longueur et la hauteur du lanceur a été augmenté.

En ce qui concerne les déclarations des États-Unis sur les lancements de missiles au champ de manœuvre Kapustin Yar dans la région d’Astrakhan, on peut dire que, outre les forces de missiles et l’artillerie de l’Armée de terre, les forces de missiles stratégiques, les forces aérospatiales et les forces de la défense aérienne, testent leurs missiles sur ce champ de manœuvre.

Comme vous pouvez constater, de nombreux produits sont testés sur le site d’essai, notamment des vols d’une distance supérieure à 500 km.

Pour la période 2008-2014, plus de 100 lancements de roquettes à diverses fins ont été effectués sur ce site d’essai.  Parallèlement, tous les lancements de missiles sol-sol ont été effectués à une distance ne dépassant pas les limites prévues par le Traité INF.  Les seules exceptions sont les lancements de systèmes de missiles à but stratégique, pour lesquels les États-Unis ont été notifiés dans le cadre de l'accord de 1982.

En résumé, il faut noter que les indicateurs présentés démontrent clairement notre transparence accrue dans le domaine des fusées et confirment l'engagement de la Russie à mettre en œuvre sans condition le traité entre l'URSS et les États-Unis sur l'élimination de leurs missiles à moyenne et à courte portée.

Tags:
Troupes de missiles , Artillerie , КВЦ Патриот
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node1 isCompatibilityMode=false