Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Actualités  < En Russie  < En détail

15.03.2019 (10:10)

Déclaration conjointe des états-majors interministériels de coordination de la Fédération de Russie et de la Syrie "sur la situation désastreuse des habitants du camp Rukban"

Déclaration conjointe

des états-majors interministériels de coordination de la Fédération de Russie et de la Syrie "sur la situation désastreuse des habitants du camp Rukban".

(15 mars 2019)

Depuis 1 779 jours les citoyens syriens sont détenus de force dans le camp de réfugiés de Rukban de la zone d'al-Tanf, occupée par les États-Unis.

Nous nous félicitons de la position équilibrée des Nations Unies, exprimée dans les résultats de la visite du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, F. Grandi, en République arabe syrienne.

Selon lui, l'activité des autorités locales dans la restauration de l'économie du pays, ainsi que dans la préparation de conditions de vie et de travail pour les citoyens, qui retournent, affiche une tendance positive constante.

On a noté un certain manque d’efforts en matière de sécurité, de restauration des droits de propriété, d’enregistrement des documents d’identité et d’amélioration de l’accès à l’éducation et aux soins de santé

et à l’alimentation, ainsi que pour résoudre le problème du recrutement dans l’armée. Mais cela ne fait que renforcer la compréhension que le pays est épuisé par la lutte contre le terrorisme et qu'il faut fournir une aide financière et autre supplémentaire à la République arabe syrienne.

En ce qui concerne le camp Rukban, on peut dire avec certitude que, la sécurité est assurée par les autorités syriennes, les emplois sont créés à un rythme accéléré et cela permet à tous ceux qui le souhaitent de rentrer chez eux et d'aider le pays à créer des conditions de vie. Y compris participer directement à la construction et à la remise en état des logements.

Et c’est mieux que vivre dans des tentes délabrées de poubelles et parsemées des cimetières spontanés du camp de Rukban

 Grandi a également effectué une visite au Liban, à la suite de laquelle environ 89% des réfugiés syriens souhaitent rentrer chez eux, les conditions de vie y étant bien meilleures que dans les camps libanais. Alors que pouvons-nous dire de "Rukban", où les conditions d’existence sont incomparablement pires que dans les camps au Liban!

Aujourd'hui, dans la province Lattaqué, le logement a déjà été préparé pour accueillir 500 Syriens. Nous invitons les représentants du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés à se rendre dans la province pour s'assurer personnellement que les installations sont prêtes à accueillir les personnes. Les conditions, créées à Lattaquié, ainsi qu'à Khalidiye, El-Amare, Homs, Mkhine, El-Qariyatin, Palmyra, dans les banlieues de Damas et d'Alep, fournissent aujourd'hui un logement à plus de 35 000 personnes. Il s'agit des personnes qui, à ce jour, continuent de se trouver dans les conditions du ghetto dans la zone, occupée par les États-Unis d'Amérique d'At-Tanf.

Le gouvernement syrien continue de contenir 6 colonnes d'autobus confortables qui, à tout moment, sont prêts à se déplacer directement au camp Rukban pour évacuer jusqu'à 2400 personnes dans les lieux de résidence élus.

Nous appelons la partie américaine à assurer l'accès et la sécurité des convois humanitaires dans la zone d'Al-Tanf à partir des bandes contrôlées par Magavir Al-Sawra, ainsi que la possibilité d'un travail du croissant-rouge arabe syrien dans le camp Rukban.

Tags:
Centre national de direction de la défense de la Fédération de Russie
1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node2 isCompatibilityMode=false