Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Actualités  < En Russie  < En détail

14.03.2019 (10:04)

Des états-majors interministériels de coordination de la Fédération de Russie et de la Syrie ont fait une déclaration sur la situation désastreuse des habitants du camp Rukban

Déclaration conjointe

des états-majors interministériels de coordination de la Fédération de Russie et de la Syrie "sur la situation désastreuse des habitants du camp Rukban"

(14 mars 2019)

depuis 1 778 jours les citoyens syriens sont détenus de force dans le camp de réfugiés de Rukban par des groupes armés sous contrôle américain.

Les bandes de Magavir al-Thawrah, contrôlées par les États-Unis, continuent de commettre des crimes dans la région occupée d'al-Tanf et les forcent à travailler pour elles-mêmes.

La situation humanitaire désastreuse dans le camp est sérieusement aggravée par la situation pénale créée par les militants avec la connivence et le soutien direct de la partie américaine.  Les citoyens syriens sont impliqués dans la contrebande d'armes et de munitions.  Le trafic humain est florissant.

Tout cela rend la vie des gens ordinaires dans le camp encore plus insupportable et constitue un niveau élevé de menace terroriste, ce qui inquiète les autorités jordaniennes et irakiennes.

Nous vous rappelons que, selon les statistiques officielles de l'ONU, plus de 95% des habitants du camp de Rukban veulent le quitter et 80% souhaitent un retour rapide sur le territoire, contrôlé par le gouvernement syrien.

La troisième conférence internationale des donateurs destinée à recueillir des fonds pour la Syrie poursuit ses travaux à Bruxelles.  Malheureusement, les dirigeants de la république se sont vu refuser la participation à ce forum et les intérêts de la très grande majorité des Syriens, qui souffrent encore des conséquences désastreuses de la guerre contre les organisations terroristes, n’étaient pas représentés au forum.

Le coordinateur humanitaire régional de l'ONU pour la crise syrienne, qui est arrivé à la conférence, a déclaré dans son communiqué que le camp de Rukban n'était pas l'endroit où les gens devraient vivre et qu'il était nécessaire de créer toutes les conditions pour sa dissolution.

Nous espérons que la répartition des fonds collectés ne sera pas politisée et qu'une partie importante de ceux-ci servira à rétablir une vie paisible dans les territoires contrôlés par les autorités syriennes, notamment en assurant une vie décente dans les lieux de résidence choisis pour le retour des résidents du camp Rukban.

Les autorités syriennes ont besoin d'une aide financière internationale et sont prêtes à garantir la transparence dans l'utilisation de ces fonds aux fins prévues.

1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node2 isCompatibilityMode=false