Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Actualités  < En Russie  < En détail

16.04.2018 (20:28)

Briefing du représentant officiel du Ministère russe de la Défense, général-major Igor Konachenkov, sur la situation en Syrie

Comme nous avions promis, le Ministère russe de la Défense a analysé l'efficacité de l'attaque à la bombe et aux missiles contre la Syrie, menée par les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, ainsi que les actions des unités de défense antiaérienne syriennes.

Je voudrai de vous rappeler que, le 14 avril, entre 3:42 et 5:10 heures (heure de Moscou) des porteuses aériennes et navales des États-Unis et de leurs alliés ont frappé divers objets de la République arabe syrienne.

Les frappes ont été effectuées par des porteuses navales et aériennes des régions de la mer Rouge, du golfe Persique, de la mer Méditerranée et de la région syrienne Al Tanf, détenue illégalement par les troupes américaines.

Des moyens radar ont trouvés et pris en poursuite 103 cibles aériennes dans l'espace aérien de la république.

Selon les déclarations officielles des représentants des ministères de la Défense des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France, toutes les attaques du 14 avril auraient été planifiées exclusivement contre 3 cibles syriennes. C'est-à-dire 30 missiles de croisière et des missiles air-sol ou plus ont été utilisés pour chaque cible.

En même temps, telles déclarations causent un grand scepticisme.

Le fait est que toutes les cibles syriennes déclarées ne sont pas des bunkers enterrés ou bien protégés par le système de défense aérienne échelonné des bunkers.

Comme on peut le voir clairement sur les photographies spatiales distribuées par les médias occidentaux, ce sont des bâtiments ordinaires en surface.

Je rappelle que, par exemple, la partie explosive du missile de croisière «Tomahawk», selon le type, peut atteindre une demi-tonne en équivalence TNT.

Par conséquent, pour les détruire il suffisait de pas plus 10 missiles pour chacun des trois objets, en tenant compte de la triple couverte pour leur destruction garantie, selon n'importe quelles méthodes de calcul.

L’examen du territoire des objets touchés dans les villes syriennes Barza et Jaramani confirme ces calculs.

Comme on peut le voir sur la photographie d’un objet dans la zone de Barza, le mode de la rupture en conséquence de la frappe de missile ne correspond pas à l'ampleur de la destruction résultant de l'utilisation de 30 missiles de croisière.

De plus, l'étude menée sur le territoire de cet objet et d'autres objets n'a révélé ni un grand nombre de débris et de fragments de munitions, ni un nombre approprié de cratères.

Maintenant, nous parlerons à propos de ce qui s'est vraiment passé.

Le 14 avril, les vraies cibles de la frappe des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France n'étaient pas seulement des objets à Barza et à Jaramani, mais aussi des cibles militaires syriennes, y compris des aérodromes.

Dans la repousse de cette frappe de missile l'armée gouvernementale syrienne a utilisé des systèmes de défense antiaérienne:

 S-200, S-125, «Osa», «Kvadrat», «Buk» и «Strela».

Je souligne qu'il s'agit de complexes soviétiques qui ont été produits pendant plus de 40 ans à l'époque soviétique.

Le système de missiles et de canons de la production russe «Pantsir», qui avait livré aux forces armées de la Syrie, a été activement utilisé dans le combat antiaérien.

Pendant le combat antiaérien, ce complexe a montré presque 100 pour cent d'efficacité.

Le système de défense antiaérienne de l'armée syrienne repose sur le principe de la défense d'objets. Presque tous les objets qui étaient couverts par des complexes de défense antiaérienne ont repoussé le coup.

Au total, les unités de défense antiaérienne syriennes ont détruit 71 missiles de croisière des 103, détectés dans l'espace aérien de la république.

4 missiles ont été impliqués dans le coup contre l’Aéroport international de Damas, tous abattus.

Contre l’aérodrome Dumeir – 12, tous abattus.

18 missiles ont été impliqués contre l'aérodrome Blei – tous abattus.

12 missiles ont été impliqués contre l'aérodrome Al-Chaayrate – tous abattus.

2 missiles ont été impliqués contre l'aérodrome Tiyas - tous abattus.

Des 9 missiles lancés contre l'aérodrome Mezze, 5 ont été abattus.

Des 16 missiles lancés contre l'aérodrome Homs, 13 ont été abattus.

Aucun aérodrome n'a pas sérieusement détruit.

En même temps, selon nos estimations, on a lancé 30 missiles et des bombes aériennes guidées contre des installations de recherche dans la zone de villes Barza et Jaramani. 5 d'entre eux ont été détruits par les moyens de défense antiaérienne syriens.

Si nous parlons de l'efficacité du système de défense aérienne syrien, qui a été restauré avec l’aide de spécialistes russes, je tiens à souligner ce qui suit:

Lors de la repousse, au total, on a utilisé 112 missiles antiaériens guidés:

«Pantsir» – 25 missiles ont été lancés, ils ont frappé 23 cibles.

«Buk» – 29 missiles ont été lancés, ils ont frappé 24 cibles.

«Osa» – 11 missiles ont été lancés, ils ont frappé 5 cibles.

S-125 – 13 missiles ont été lancés, ils ont frappé 5 cibles.

«Strela-10» – 5 missiles ont été lancés, ils ont frappé 3 cibles.        

«Kvadrat» – 21 missiles ont été lancés, ils ont frappé 11 cibles.

S-200 – 8 missiles ont été lancés, ils n’ont pas frappé des cibles.

J'ajouterai que personne ne devrait être trompé par la performance faible du système de missiles antiaériens S-200.

Ce complexe est conçu principalement pour détruire des porteurs aérodynamiques de missiles – c'est-à-dire des avions.

Alors que c’est le complexe qui a détruit récemment un avion de chasse de l'un des États voisins, qui a tenté de violer la frontière de l'espace aérien de la Syrie.

Le reste des complexes, également produits en URSS, a montré une efficacité très élevée, malgré le fait que les cibles aient une grande vitesse et une très petite surface réfléchissante.

1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node3 isCompatibilityMode=false