Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Actualités  < En Russie  < En détail

17.03.2018 (18:43)

Sergei Rudsky, Chef de la direction des opérations de l'état-major des Forces armées russes a organisé le briefing

Le chef de la direction des opérations de l'état-major des Forces armées Sergei Rudsky et le représentant officiel du Ministère russe de la Défense Igor Konashenkov ont organisé le briefing au Centre de gestion de la Défense nationale de la Fédération de Russie.

À la fin de février de cette année, la situation près de Damas – la Ghouta orientale a été considérablement compliquée à cause du groupe terroriste Jebhat an Nusra et des autres formations armées. Ces groupes ont effectué les attaques contre les forces gouvernementales et intensifié les bombardements des zones résidentielles à Damas.

En agissant dans le cadre de la résolution 2401 du Conseil de sécurité de l'ONU du 24 février de cette année, les troupes gouvernementales syriennes mènent des opérations pour détruire les terroristes Jebhat an Nusra, situés dans la Ghouta orientale.

Depuis le 28 février grâce au Centre russe pour la réconciliation des parties hostiles, des pauses humanitaires ont été établies. Des couloirs pour la libération des civils et l'évacuation des malades et blessés ont été établis.

Des civils quittent des villes Arbil, Douma, Cafer-Batna, Sakba, Hammouria et Hazze, en utilisant des couloirs humanitaires.

Aujourd'hui, la situation dans la Ghouta orientale a radicalement changé. À l'heure actuelle on effectue une opération humanitaire unique à grande échelle. Ce matin 27610 personnes ont quitté la Ghouta orientale. Au total, 44 639 personnes ont été déplacées.

Le site officiel du Ministère russe de la Défense propose des retransmissions en direct des points de contrôle des couloirs humanitaires dans la Ghouta orientale.

«Selon les informations, certains détachements des terroristes sont prêts à déposer les armes et à quitter la Ghouta orientale, mais ils attendent l' ordre de leurs patrons étrangers», a déclaré Sergueï Rudskoy. «Nous appelons toutes les forces qui ont une influence sur les détachements des terroristes à faciliter leur sortie de la zone pour éviter des victimes».

Au cours de la dernière semaine l’Organisation des Nations Unies a livré trois convois humanitaires dans la Ghouta orientale. 445 tonnes de nourriture et de médicaments ont été livrés. Demain, un autre convoi humanitaire de l'ONU, composé de 25 véhicules, sera livré dans la ville Dumas.

Toutes les opérations d'aide humanitaire sont organisées et menées par le Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes, en collaboration avec les autorités syriennes. En même temps, des représentants des Nations Unies et des observateurs d'autres structures internationales sont présents.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes organise ces opérations dans les autres parties de la Syrie.

Sergei Rudskoy a déclaré que 3806 personnes ont quitté la zone de désescalade Idlib pour la province Alep, en utilisant le couloir humanitaire, organisé par le centre de coordination conjoint russo-iranien-turc près d'Abu Duhur et Tel Sultan. 23841 personnes sont retournées dans les régions situées à l'est de l'Euphrate, dans la province Deir-ez-Zor. Plus de 12 mille personnes sont retournées dans la ville Salhiyah, où se trouve le centre de coordination russe pour l'assistance à la population.

Sergei Rudsky a attiré l’attention sur les provocations des terroristes, qui utilisent des agents toxiques chimiques pour accuser les forces gouvernementales d'utiliser des armes chimiques contre des civils. Les Forces armées russes ont l’information que dans la région Al-Tanf, les instructeurs américains ont formé des groupes de militants pour mener des provocations avec des armes chimiques en Syrie.

Les groupes de sabotage ont été transférés dans la zone sud de désescalade vers la ville Deraa, où se trouvent les formations de «l'Armée syrienne libre».

Ils préparent une série de provocations avec l'explosion d'engins explosifs avec des agents toxiques chimiques. À l'avenir, ce fait sera utilisé pour accuser les troupes gouvernementales d'utiliser des armes chimiques.

Des composants pour la préparer des munitions chimiques ont été livrés dans la zone sud de désescalade sous le couvert de convois humanitaires d'un certain nombre d'organisations non gouvernementales.

De plus, «Jebhat an Nusra», avec l'implication des «casques blancs», prépare une attaque chimique dans les zones des villes Al-Gabid et de Kalb-Luza, situées à 25 kilomètres au nord-ouest d'Idlib. 20 conteneurs contenant du chlore ont été livrés dans cette zone.

Toutes les préparations sont rapportées dans les médias occidentaux.

À la suite de сes provocations, les Etats-Unis d'Amérique et leurs alliés effectueront les attaques contre les installations militaires et gouvernementales en Syrie.

Les forces armées russes notent la présence des signes de préparation. Dans la partie orientale de la mer Méditerranée, dans le golfe Persique et dans la mer Rouge, des groupes de porte-avions navals de missiles de croisière ont été créés. Est-ce-que les États-Unis d'Amérique veulent soutenir des terroristes de Jebhat an Nusra et leurs complices ? Les Forces armées de la Fédération de Russie continuent de suivre la situation en République arabe syrienne.

Ensuite, le représentant officiel du Ministère russe de La Défense, major-général Igor Konachenkov a noté qu’au cours des derniers années, mois et même jours, on avait critiqué beaucoup la situation de la population de la Goûta orientale et l’importance de fournir l’aide immédiate. Il a rappelé qu’il s’agitait toujours de la livraison spéciale des convois humanitaires, qui comprennent les produits alimentaires, de première nécessité et pharmaceutiques, ainsi que de l’évacuation des infants, malades et blessés.

Mais tout cela n'a pas fonctionné à cause de l’opposition des militants qui ont utilisé la population de la Goûta orientale comme un "bouclier humain" et n'ont même pas permis aux malades de quitter cette région.

«Des centaines de preuves documentées des résidents libérés ont été reçues. Ils avaient avidement raconté aux journalistes, y compris les occidentaux, au sujet des excès des militants", a déclaré le major-général Igor Konachenkov.

«Des témoins racontent où est passée l'aide humanitaire, y compris des organisations internationales. Tout était stocké par des militants, rien n'est venu aux civils. Les prix des produits alimentaires à la Goûta orientale sont beaucoup plus gros à ceux de Damas. Pour un morceau de pain, les militants ont forcés à rejoindre leurs rangs et à mener des opérations militaires contre les troupes gouvernementales. C'était exactement le même mode que les militants agissaient à Alep en décembre 2016. Après la libération des quartiers de la ville contrôlés par les militants, de grands entrepôts contenant des centaines de tonnes de nourriture avec des périodes de stockage expirées y ont été trouvés, ainsi que de grands entrepôts de médicaments. Tous ces militants se tenaient chez eux, tandis que des citoyens civils mouraient de faim.»

«C’est pourquoi,», - a poursuivi le major-général Igor Konaschenkov, "les représentants des pays occidentaux qui tentent de présenter ces militants comme une «  opposition modérée » devraient comprendre qu'ils deviennent complices de graves crimes humanitaires. Rappelons également qu'aujourd'hui Alep, libéré il y a plus d'un an des militants renaît avec succès. Il y a des marchés, des institutions sociales, des écoles et des hôpitaux. Plus de 800 000 syriens sont rentrés chez eux et mènent une vie paisible.»

En outre, le représentant officiel du Ministère de la Défense de la Russie a comparé Alep à la ville de Rakka, libérée par la coalition américaine, qui est en ruines, il n'y a pas de lumière et d'eau, les institutions sociales et médicales ne fonctionnent pas.

«La pire chose à Raqqa - dit le major-général Igor Konachenkov - que la température de l'air augmente, et sous les décombres les corps sont décomposés et tout ce pénètre dans le sol et les aquifères. Autrement dit, la situation épidémiologique dans la ville aujourd'hui n'est pas grave, mais catastrophique. Mais ni les organisations humanitaires internationales, ni les pays de la coalition américaine qui ont détruit la ville ne persistent dans ce domaine. Aujourd'hui, personne ne peut venir à Rakka, on ne sait pas qui contrôle la ville et qui est responsable de la catastrophe humanitaire.

«Le Centre russe pour la réconciliation des parties belligérants en Syrie à la suite d'intenses négociations dans la Goûta orientale maintenant en mesure de créer toutes les conditions nécessaires pour aider les civils», - a déclaré le major-général Igor Konachenkov.

Il a ajouté que, aujourd'hui, pour le fonctionnement des centres humanitaires, déployés par les autorités syriennes, à la demande de l'Office des Nations Unies,  le Ministère russe de la Défense a remis 4100 ensembles de linge de lit, des oreillers et des couvertures aux habitants de Goûta orientale. Plus de 427 tonnes de produits alimentaires, ainsi que l'eau en bouteille ont été livrés, des cuisines de campagne pour la cuisson des repas chaudes à la population de la Goûta orientale sont déployées. Les avions russes de l’aviation de transport militaire ont transporté 3000 ensembles de linge de lit supplémentaires, ainsi que des dizaines de tonnes de produits alimentaires».

«Juste avant le briefing, j'ai réussi à parler avec le représentant russe au groupe de travail de Genève pour l'aide humanitaire à la Syrie », a déclaré le major-général Igor Konachenkov. - Hier, la réunion de ce groupe a eu lieu, au cours de la réunion, le coordinateur de l'ONU à Damas en mode vidéoconférence a rapporté en détail la situation à la Goûta orientale. Il a hautement apprécié le travail du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes en Syrie à toutes les étapes de la préparation, de la négociation et de l'organisation d'une sortie sûre des civils de la Goûta orientale. Le représentant de l'ONU en Syrie a confirmé le caractère volontaire de la libération de la population civile des zones contrôlées par des militants. Il a également été informé qu'il n'y avait aucune violation du droit humanitaire par les forces de sécurité syriennes qui fournissaient des couloirs humanitaires à la Goûta orientale.»

Selon le rapport du représentant des Nations Unies, des nombreuses plaintes de civils quittant la Goûta orientale pour intimidation de militants, leur appropriation d'aide humanitaire, de médicaments et d'entrave à la sortie de la population de zones dangereuses ont été enregistrées.

Le major-général Igor Konachenkov a souligné une fois de plus que le Centre russe pour la réconciliation est en train de mener une opération humanitaire unique, sans équivalent, pour venir en aide à la population de la Syrie à la Goûta orientale.

«Aujourd'hui, plus que jamais, c'est nécessaire et, surtout, il y a une opportunité d'aider ces gens. Pas de mots, mais de vraies actions», a-t-il dit. « Connaissant et observant sur le site du Ministère russe de la Défense et sur l'air des médias le flux quotidien de milliers de civils de la Goûta orientale, il n'y avait pas vraiment d'aide de la part des Etats-Unis, Grande-Bretagne, France et Allemagne. Par conséquent, il est maintenant clair qu'ils allaient aider les résidents non-pacifiques de la Goûta.

«La Russie a créés toutes les conditions pour aider les syriens, – a attiré l'attention des journalistes le représentant officiel du Ministre de la Défense de la Russie.

«Des dizaines de milliers d'habitants de la Goûta orientale se trouvent dans des zones sûres, ayant besoin de médicaments, de produits alimentaires, de l'eau, chaudes choses et des objets de première nécessité. Donc une fois de plus nous appelons tout d'abord, les pays occidentaux et les organisations humanitaires internationales à passer immédiatement des paroles aux actes et à retenir ses nombreuses promesses d'aide à la population de la Goûta orientale», - a conclu le major-général Igor Konachenkov.

1 2 3 4 5
-Not voted-
Estimer l’information sur cette page
Post cette histoire à LiveJournal Post cette histoire à twitter Post cette histoire à ВКонтакте Post cette histoire à FaceBook
ServerCode=node1 isCompatibilityMode=false