Plan du site Facebook Twitter Youtube Instagram VKontakte Odnoklassniki
Accueil  < Missions  < Exercices  < Tous les exercices  < En détail

Discours du Chef de l’État-major général des Forces armées de la Fédération de Russie - Premier Sous-ministre russe de la Défense, général d’armée Valéri Guérassimov, consacré à la préparation aux manœuvres des troupes (forces) «Vostok-2018»

Le briefing sur la préparation et la conduite des manœuvres des troupes (forces) «Vostok-2018» a eu lieu au Centre national de direction de la défense de la Fédération de Russie sous la direction du Chef d'État-major général des Forces armées de la Fédération de Russie – Premier Sous-ministre de la Défense de la Fédération de Russie, général d'armée Valéri Guérassimov.

«Manœuvres «Vostok-2018» commencent le 11 septembre, et il n'y a pas de sensation à cela. Cet événement est prévu dans le cadre de la préparation des Forces armées et achève le cycle annuel d’entraînement au combat des troupes», - a souligné le Chef d'État-major général des Forces armées de la Fédération de Russie.

Le général d'armée Valéri Guérassimov a rappelé que les exercices stratégiques précédents avaient été menés sur les territoires des Régions militaires Centre (en 2015), Sud (en 2016) et Ouest (en 2017) - «Zapad-2017».

Valéri Guérassimov a noté qu'aujourd'hui, les commandants et les états-majors de toutes Régions militaires et troupes peuvent s'organiser et se regrouper sur de longues distances et accomplir des tâches sur un terrain inconnu.

La solution de ces tâches en 2013-2014 a permis en septembre 2015 de déployer en peu de temps le groupement russe en République arabe syrienne. En conséquence, pour la première fois dans l'histoire moderne de la Russie, les forces armées ont commencé à être utilisées dans un théâtre d'opérations militaires isolé.

Selon lui, des groupes tactiques disposent de tout le nécessaire pour mener des opérations de combat, notamment la surveillance, la navigation et les communications fermées.

À son avis, les événements organisés depuis 2013 ont donné leurs résultats. Les indicateurs individuels d'entraînement au combat se sont considérablement améliorés.

L'augmentation du niveau de formation des troupes a contribué à l'arrivée de nouvelles technologies modernes. Par rapport à 2012, la disponibilité d’armes et d’équipements militaires modernes a été multipliée par 3.5, passant de 16 à 60%.

S'agissant des manœuvres «Vostok-2018», le général d'armée a déclaré, que tout le cycle des mesures préparatoires ont eu lieu - inspections soudaines et formation du personnel de commandement. À la mi-août, une inspection soudaine de la Flotte du Nord a eu lieu et, à la fin du mois, aux Régions militaires Centre et Est.

En outre, on a mené 16 exercices de soutien complet, y compris la reconnaissance, la guerre électronique, la camouflage, de soutien morale, psychologique, logistique et autre.

Selon lui, le but principal des manoeuvres «Vostok-2018» - est de vérifier le niveau réel des formations, qui ne peuvent être évalués à l'exercice de l'échelle correspondante.

Les troupes des Régions militaires Est et Centre, de la Flotte du Nord et des Forces aéroportées, ainsi que de l’aviation de transport et à action éloignée participeront à l’exercice. Au total, 297 000 militaires, plus de 1000 avions, des hélicoptères et des véhicules aériens sans pilote, 36 000 chars, des véhicules de combat d'infanterie, véhicules blindés et autres véhicules, jusqu'à 80 navires et navires de soutien y participeront.

Des contingents de l'Armée populaire de libération de Chine et des Forces armées de la Mongolie participeront également à l’événement. Ils vont agir selon un plan commun avec des militaires russes. À l'heure actuelle, les troupes de ces États achèvent la coordination et l'entraînement conjoint sur le polygone Tsougol.

Selon le Chef d’Etat-major général des Forces armées de la Fédération de Russie, les principales caractéristiques des manœuvres sont le format bilatéral de leur conduite, non seulement à une échelle stratégique, mais aussi à tous les niveaux du gouvernement.

Une phase active de l’exercice «Vostok-2018» se tiendra du 11 au 17 septembre en deux étapes. Les principales actions seront déployées sur cinq polygones, dans les eaux de la mer d’Okhotsk et dans les golfes de la mer de Béring, Avatchinski et Kronotski.

Les opérations militaires les plus dynamiques devraient se dérouler sur le polygone Tsougol, où les trois formations de la Région militaire Est et de l’Armée de la Chine et des Forces armées mongoles affronteront les deux armées de la Région militaire Centre.

Au cours des épisodes tactiques, une large application de la robotique, des véhicules aériens sans pilote, de l’atterrissage de parachutistes, de l’action d’une brigade mobile et du développement d’autres techniques tactiques est prévue.

Les troupes effectueront les tâches de défense en manœuvre, les coupes contre un ennemi avec des unités d’artillerie et des frappes de l’aviation militaire.

Près de 25 000 militaires russes, plus de 7 000 unités d’armes, d’équipements militaires et spéciaux et environ 250 avions et hélicoptères participeront à l’événement.

Les manœuvres ne sont pas dirigées contre d'autres pays et correspondent à la doctrine militaire de la Fédération de Russie, qui est de nature défensive.

Nous invitons tous les attachés militaires à participer à la phase active des manœuvres en tant qu’observateurs.

ServerCode=node1 isCompatibilityMode=false